Gestion immobilière

La location de votre propriété peut s’avérer une tâche ardue. Pour cette raison, plusieurs propriétaires choisissent de faire affaire avec un courtier immobilier pour ainsi s’épargner temps et soucis. De plus, il est beaucoup plus facile pour votre courtier de traiter avec vos locataires, surtout si votre propriété est en vente durant sa location.

Avec un courtier, vous vous offrez une tranquillité d'esprit ainsi que le loisir de rester actif dans vos occupations quotidiennes! Philippe s’assure de bien gérer votre investissement en vous proposant une série d’étapes pour louer dans un délai raisonnable, à des locataires avec un bon dossier de crédit et références exemplaires.

Montréal étant une grande ville touristique, les propriétaires d’immeubles à revenus ou condos se retrouve souvent confrontés à l’option de louer à des étrangers, récemment ou temporairement établis au Québec. Il est évidemment plus difficile d’obtenir des garanties dans ces cas là. Les baux étant difficilement résiliables, il est plus prudent de s’engager contractuellement avec un locataire qui habite et travaille au Québec, et ce, depuis plusieurs années. Mais ce n’est pas toujours possible! Lorsqu’il n’est pas possible d’obtenir les références habituelles, le propriétaire ou courtier peut faire appel aux anciens et/ou actuels propriétaires-locateurs pour se renseigner sur leur expérience avec le futur candidat.

Dans les cas où le candidat est au Canada depuis un an ou deux et est titulaires d'un permis de travail, il sera dans presque tout les cas détenteur d’un NAS temporaire (dans le 900) et aura une certaine expérience de crédit, vérifiable via Equifax ou TransUnion.

Étant donné que les recours contre les mauvais locataires se limitent souvent à l'ouverture d'un dossier à la Régie du Logement, suivie d’une attente qui peut s’étendre sur plusieurs années, Philippe s’assure avant tout de bien filtrer les candidats intéressés ainsi que de prélever un dépôt de sécurité, au besoin, lors de location meublée. Car malgré tout, il est souvent préférable de n’avoir aucun locataire que d’avoir un mauvais locataire!